Skip to main content

Dermatologie

AbbVie continue d’innover en dermatologie afin de permettre aux patients de se sentir libres et bien dans leur peau.

La peau est le plus grand de nos organes. Quand elle est touchée par une maladie inflammatoire, c’est donc aussi bien la santé physique que mentale qui peut être atteinte. Chez AbbVie, nous sommes conscients de toute l’ampleur de ces affections sur la vie des patients. C’est pourquoi nous souhaitons répondre aux besoins des patients pour lesquels les options de traitement actuelles ne sont pas suffisantes. 

Nos domaines thérapeutiques en dermatologie :

Psoriasis

Le psoriasis en plaques est une affection cutanée chronique dans laquelle le système immunitaire d'une personne envoie des signaux erronés, provoquant une croissance trop rapide des cellules cutanées. Le corps n’élimine pas ces cellules en excès, ce qui entraîne un amoncellement à la surface, avec formation de taches blanches, argentées ou rouges sur la peau. L'accumulation de ces cellules cutanées forme des zones épaisses appelées ‘plaques’ qui apparaissent spécifiquement sur les genoux, les coudes, le cuir chevelu, les mains, les pieds et le bas du dos [1].

Cette affection courante touche environ 2 % de la population mondiale [2] (plus de 125 millions de personnes dans le monde [3].

Le psoriasis a une dimension héréditaire, bien qu'il puisse être déclenché par des facteurs environnementaux externes tels que les climats froids et secs, les infections, le stress, la sécheresse de la peau et certains médicaments. Le psoriasis en plaques n'est pas contagieux et ne peut pas être transmis par le toucher [1].

Dans les cas plus graves de psoriasis en plaques, la peau s’enflamme, démange et devient fragile. Les zones atteintes peuvent se rejoindre et couvrir de vastes surfaces de peau, notamment dans le dos [1].

Environ 30% des patients atteints de psoriasis en plaques souffrent également d'arthrite psoriasique, une inflammation des articulations qui peut évoluer vers des difformités graves [4].

Pour plus d’informations sur le psoriasis, consultez le site JePeux.be.

Arthrite psoriasique

L'arthrite psoriasique est une maladie inflammatoire chronique qui cible les articulations et la peau saines. Elle touche jusqu'à 30 % [5] des 125 millions de personnes atteintes de psoriasis dans le monde [3]. L'arthrite psoriasique combine d’une part des symptômes cutanés tels que la peau sèche et squameuse et des surfaces rouges en relief, connues sous le nom de ‘plaques’, et d’autre part des symptômes arthritiques, y compris des douleurs articulaires et de l'inflammation.

L'arthrite psoriasique peut être difficile à diagnostiquer, en particulier dans ses formes les plus légères et dans ses stades précoces [6]. Cependant, un diagnostic précoce est important pour prévenir les dommages à long terme aux articulations et aux tissus [7].

La maladie touche presque uniformément les hommes et les femmes et survient habituellement entre 36 et 40 ans [5], même si elle peut se développer à n'importe quel âge.

Pour plus d’informations sur l’arthrite psoriasique, consultez le site spa-online.

Hidradénite suppurée ou maladie de Verneuil

L'hidradénite suppurée (HS), ou maladie de Verneuil, est une maladie cutanée inflammatoire chronique et douloureuse caractérisée par des zones enflammées généralement situées autour des aisselles et de l'aine, sur les fesses et sous les seins [8]. Les manifestations physiques comprennent des abcès et des nodules douloureux, des fistules et des cicatrices [9] [10].

La maladie de Verneuil est souvent sous-estimée et mal diagnostiquée. La pose du diagnostic peut prendre beaucoup de temps [11] [12]. Les signes et symptômes de la maladie de Verneuil comprennent des lésions profondes constituées de nodules et d'abcès douloureux, des lésions localisées à l'aisselle, à l'aine, aux fesses et aux seins. La pathologie récidive au fil du temps [11].
La maladie de Verneuil survient habituellement après la puberté, généralement dans la vingtaine ou la trentaine [13]. Elle peut être progressive et s'aggraver avec le temps. Le diagnostic et la prise en charge précoces sont importants [14].

Pour plus d’informations sur la maladie de Verneuil, consultez HS-online.

Dermatite atopique ou eczéma atopique

L’eczéma atopique, aussi connu sous le nom de dermatite atopique, est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Mal connue et souvent banalisée, elle touche pourtant jusqu’à 3% de la population adulte en Europe [15]. La maladie a tendance à se déclarer dès le plus jeune âge, avec 90% des patients déclarant des symptômes avant l'âge de 5 ans [16]. 

La maladie peut entraîner des éruptions douloureuses, des suintements et des saignements cutanés [17]. Entre 20 et 46 % des adultes atteints présentent une forme modérée à sévère de la maladie [18], un chiffre relativement élevé. Dans ces formes de maladie, l’eczéma couvre des zones beaucoup plus vastes de la peau, ce qui déclenche un cycle intense et fréquent de démangeaisons et de grattements.

L’eczéma atopique est une maladie à part entière : il cause bien plus que de simples plaques et démangeaisons. Il évolue par poussées et a des composants complexes, tels qu’une dérégulation immunitaire, des mutations génétiques épidermiques et des facteurs environnementaux [19]. De plus, les patients peuvent souffrir de toutes sortes d’autres troubles, tels que des troubles allergiques ou des infections cutanées [16].

Vous souffrez de psoriasis ?

Vous méritez de vous sentir bien dans votre peau. Une peau nette est aujourd'hui un objectif de traitement réaliste.

Découvrez le site Je peux et créez votre guide de discussion pour tirer le meilleur de vos consultations avec votre dermatologue. 

L’hidradénite suppurée (HS) est souvent sous-estimée.

La maladie de Verneuil ou HS peut survenir à tout âge, mais apparaît généralement chez l’adulte au début de la vingtaine. [20]

Si vous pensez souffrir de la maladie de Verneuil, le site HS-online vous offre la possibilité de faire un test en ligne et/ou de trouver un spécialiste près de chez vous. 

Références :

[1] WebMd. Psoriasis – Topic Overview. 2015. http://www.webmd.com/skin-problems-and-treatments/psoriasis/understanding-psoriasis-basics. Accessed June 21, 2021.
[2] World Health Organization. Psoriasis.; 2013. http://apps.who.int/gb/ebwha/pdf_files/EB133/B133_5-en.pdf. Accessed June 21, 2021.
[3] Langham S, Langham J, Goertz H-P, Ratcliffe M. Large-scale, prospective, observational studies in patients with psoriasis and psoriatic arthritis: A systematic and critical review. BMC Med Res Methodol. 2011;11(1):32. doi:10.1186/1471-2288-11-32.
[4] Lui H. Plaque Psoriasis. Medscape. 2015. http://emedicine.medscape.com/article/1108072-overview. Accessed June 21, 2021.
[5] Gladman DD. Psoriatic arthritis. Dermatol Ther. 22(1):40-55.
[6] National Psoriasis Foundation. Tests to confirm diagnosis of psoriatic arthritis. 2015. https://www.psoriasis.org/psoriatic-arthritis/diagnosis/tests-to-confirm. Accessed June 21, 2021.
[7] National Psoriasis Foundation. About Psoriatic Arthritis. 2015. https://www.psoriasis.org/about-psoriatic-arthritis. Accessed June 21, 2021.
[8] Jemec GBE. Hidradenitis Suppurativa. N Engl J Med. 2012:366:158-164.
[9] Dufour DN, Emtestam L, Jemec GB. Hidradenitis Suppurativa: A Common and Burdensome, Yet Under-Recognised, Inflammatory Skin Disease. Postgrad Med J. 2014; 90 (1062):216-21.
[10] Esmann S, Jemec GB. Psychosocial impact of hidradenitis suppurativa: a qualitative study. Acta dermato-venereologica. 2011;91(3):328-332.
[11] L.J. Margesson, F.W. Danby. Hidradenitis suppurativa. Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2014; 28: 1013-1027.
[12] Dhaou BB, Boussema F, Aydi Z, Baili L, Rokbani L. Hidradenitis suppurativa (Verneuil’s disease). J Saudi Soc Dermatology & Dermatol Surg. 2013;17:1-5.
[13] American Academy of Dermatology. Hidradenitis suppurativa. Available at: https://www.aad.org/public/diseases/painful-skin-joints/hidradenitis-suppurativa. Accessed June 21, 2021.
[14] Collier F, Smith RC, Morton, CA. Diagnosis and management of hidradenitis suppurativa. BMJ. 2013;346.
[15] J F Silvestre Salvador, D Romero-Pérez, B Encabo-Durán, Atopic Dermatitis in Adults: A Diagnostic Challenge, J Investig Allergol Clin Immunol, 2017;27(2):78-88.
[16] Deepti Gupta, Atopic Dermatitis: A Common Pediatric Condition and Its Evolution in Adulthood, Med Clin North Am, 2015 Nov;99(6):1269-85
[17] Nutten, S. Atopic Dermatitis: Global Epidemiology and Risk Factors. Ann Nutr Metab. 2015;66 Suppl 1:8-16. doi: 10.1159/000370220. Epub 2015 Apr 24.
[18] Shrestha et al. « Burden of Atopic Dermatitis in the United States: Analysis of Healthcare Claims Data in the Commercial, Medicare, and Medi-Cal Databases. » Adv Ther. 2017;34(8):1989–2006.
[19] Winfred Frazier, Namita Bhardwaj, Atopic Dermatitis: Diagnosis and Treatment, Am Fam Physician 2020 May 15;101(10):590-598.
[20] Zouboulis CC, Tsatsou F. Disorders of the apocrine sweat glands. In: Goldsmith LA, Katz SI, Gilchrest BA et al. Fitzpatrick’s Dermatology in General Medicine 2012. 8th ed, McGraw Hill, New York Chicago, pp 947-959.