Technologies et plateformes

Nous investissons dans des technologies et des plateformes révolutionnaires pour stimuler l'innovation au sein de nos produits en développement et offrir de meilleures solutions aux patients.

Une ère de changements extraordinaires

L'étude de la biologie humaine a connu un développement sans précédent au cours des deux dernières décennies. Les progrès de la génétique humaine, de la génomique du cancer, de la biologie des cellules souches, de la bio-informatique et de la biologie des systèmes ont ouvert la voie à de nouvelles thérapies. Les progrès réalisés non seulement en chimie médicinale, mais aussi dans des domaines tels que l'ingénierie des protéines, les anticorps conjugués, les anticorps bispécifiques et les immunothérapies permettront d'atteindre de nouvelles cibles dans l’avenir.


Explorez quelques-unes des technologies et plateformes que nous utilisons pour découvrir et développer des médicaments innovants.

Technologies à base de protéines

Une façon d'améliorer le potentiel thérapeutique des anticorps est de les combiner, ou de les "conjuguer", avec des petites molécules actives, ce qui améliore la capacité de l'anticorps à cibler un antigène spécifique. Une autre approche pour augmenter le potentiel thérapeutique des anticorps est d'utiliser une technologie qui permet la génération d'un double anticorps spécifique pour cibler deux antigènes (aussi appelé anticorps à double domaine variable [DVD]).

Les bispécifiques

Notre plateforme bispécifique est une technologie très prometteuse. Elle s’appelait jadis plate-forme DVD. Cette plate-forme est capable de produire une large gamme de formats bispécifiques différents, dont le DVD ne constitue qu'une petite partie. Ces formats bispécifiques présentent un vaste éventail de caractéristiques de liaison aux protéines et de propriétés biologiques. 

En oncologie, nous considérons notre plateforme bispécifique comme une voie vers une nouvelle biologie plutôt qu'une simple thérapie combinée. Nous étudions par exemple les utilisations de nos bispécifiques pour améliorer la performance des conjugués anticorps-médicaments (ADC). Dans les systèmes précliniques, nous pouvons démontrer qu'un bispécifique qui se lie à deux parties de la même cible moléculaire est mieux absorbé par les cellules cancéreuses qu'un ADC traditionnel. Cela pourrait entraîner une plus grande charge toxique, ce qui en améliorerait l'efficacité. 

De même, un bispécifique qui se lie à deux cibles moléculaires d'une même cellule cancéreuse peut être utilisé pour augmenter la spécificité tumorale, ce qui nous permet de poursuivre des cibles qui ont un certain degré d'expression dans les tissus sains. Grâce à notre plateforme bispécifique, nous sommes en mesure de créer une large gamme de constructions protéiques, conduisant finalement à une nouvelle biologie avec différents mécanismes d'action.

L’administration novatrice et ciblée de médicaments

Nous explorons plusieurs nouvelles méthodes d'administration plus précises et plus efficaces des médicaments. Citons notamment la réduction de l'effet de la chimiothérapie sur les cellules saines ou l'ouverture de nouvelles voies pour le traitement des maladies neurodégénératives. Notre recherche sur l'administration novatrice et ciblée de médicaments vise à changer la façon dont la maladie est traitée.

ADC

Les ADC constituent une plateforme technologique éprouvée qui délivre un agent thérapeutique directement là où il est nécessaire, en ciblant précisément un anticorps.

Un ADC combine une toxine très puissante (trop puissante pour être administrée par voie systémique) à un anticorps monoclonal de sorte qu'elle peut être administrée directement aux cellules cancéreuses, épargnant ainsi les tissus sains. Le concept des ADC n'est pas nouveau, mais ce n'est que récemment que les progrès dans l'identification des cibles, l'ingénierie des anticorps, la chimie des liaisons et la technologie des toxines ont pu converger dans une plateforme prometteuse.

Notre savoir-faire dans la découverte et le développement d'anticorps monoclonaux hautement spécifiques et notre expérience dans la chimie et l'analyse des petites molécules font que les ADC constituent un axe de développement important pour AbbVie.

Cibler les cellules souche du cancer

Les cellules souches du cancer sont les racines d'une tumeur. Elles initient et perpétuent la croissance tumorale et sont plus résistantes à la chimiothérapie et à la radiothérapie. Les cellules souches du cancer sont les cellules tumorales qui métastasent, provoquant la propagation du cancer dans tout le corps.

Grâce aux travaux lancés par Stemcentrx, nos thérapies sont conçues pour cibler les cellules souches cancéreuses, puis administrer un médicament puissant qui peut les tuer. Nous croyons que le ciblage et l'élimination des cellules souches cancéreuses permettront la survie à long terme des patients.

Pour en savoir plus sur le paradigme des cellules souches cancéreuses

Nanoparticules et capsules protéiques

Le système complexe de cellules qui transportent le sang jusqu'au cerveau et aux tissus de la moelle épinière est difficile à pénétrer pour les médicaments biologiques. C'est pourquoi nous explorons de nouvelles façons de franchir la barrière hémato-encéphalique avec des nanoparticules et des capsules de protéines. Ces systèmes novateurs d'administration de médicaments peuvent stimuler la découverte et le développement de nouveaux médicaments pour traiter les maladies du cerveau, comme la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Maîtriser le pouvoir du corps

En comprenant mieux la biologie humaine, nous apprenons à tirer parti de l'organisme pour découvrir de nouvelles façons de combattre les maladies. Le cancer et les maladies à médiation immunitaire sont deux domaines dans lesquels la recherche récente démontre que de nouvelles solutions pourraient venir de l'intérieur.

Immuno-oncologie et immunothérapies

Nous voudrions, en oncologie, que le système immunitaire s'attaque aux tumeurs. Dans le cas de maladies immunologiques, en revanche, nous voulons arrêter ce système parce qu'il cause des dommages en attaquant les tissus normaux de façon inappropriée. Le traitement de ces deux types de maladies peut impliquer des immunothérapies. 

Le système immunitaire et les tumeurs se livrent par exemple une guerre constante. Les tumeurs utilisent divers mécanismes pour éviter leur destruction par les cellules immunitaires. L'une de leurs façons d'y parvenir est d'activer des récepteurs de contrôle sur les cellules immunitaires. Les molécules de ces récepteurs de contrôle se comportent comme des coupe-circuit des cellules immunitaires et leur activation bloque la réponse immunitaire qui cible ce qui est identifié comme "étranger" dans le corps. Lorsque les tumeurs activent ces points de contrôle, il est difficile pour les cellules immunitaires d'identifier la tumeur comme une cible à attaquer, ce qui ralentit leur activité. La plus grande percée en immunothérapie au cours des dernières années a eu lieu lorsque les scientifiques ont découvert que le brouillage de ces récepteurs aux points de contrôle pourrait activer les cellules immunitaires et entraîner des réponses antitumorales. 

L'activité antitumorale des inhibiteurs de récepteurs de contrôle nous enseigne que les tumeurs peuvent être contrôlées par le système immunitaire, mais le blocage des points de contrôle n'est qu'une approche parmi d'autres. Depuis plusieurs années, nous étudions diverses approches qui vont au-delà de ces inhibiteurs aux points de contrôle.

L'étude du microbiome intestinal

On a mis davantage l'accent sur le microbiome intestinal, ces dernières années. Les bactéries et les micro-organismes de notre tractus gastro-intestinal remplissent des fonctions critiques comme la digestion et la production de vitamines. Elles ont aussi la capacité de reprogrammer facilement les bactéries pour qu'elles remplissent d'autres fonctions. Ces capacités modifient la façon dont les chercheurs s'attaquent aux maladies graves. Nous étudions le microbiome intestinal en collaboration avec Synlogic afin de développer de nouveaux médicaments pour le traitement des maladies inflammatoires de l'intestin.

La science de la production

Nos médicaments ne sont efficaces que dans la mesure où nous sommes capables de les amener aux patients. Nous continuons de chercher de nouvelles façons de garantir que nos découvertes puissent être fabriquées et fournies aux patients en toute sécurité et avec le plus haut niveau de qualité.

La production de médicaments biologiques

Le succès de la fabrication des médicaments biologiques se mesure en grande partie à la reproductibilité des produits. La mise au point de lignées cellulaires complexes, la production de cultures cellulaires et le contrôle de la qualité nous permettent de maîtriser la fabrication complexe de grosses molécules et d'assurer l’efficacité constante des médicaments. Notre expertise en médicaments biologiques se fonde sur notre développement du premier anticorps monoclonal entièrement humain. Aujourd'hui, notre équipe de fabrication de médicaments biologiques conserve son leadership et apporte son soutien scientifique à tous les aspects de notre fabrication. Notre équipe s'associe à la R&D et à nos clients producteurs sous contrat. Dans ce cadre, elle prépare et facilite le transfert de nouveaux produits vers des sites de fabrication commerciale, elle résout les problèmes techniques lors de la fabrication de produits ou d’essais en laboratoire, et elle identifie et met en œuvre des améliorations de processus pour augmenter les rendements ou le débit. Nous apportons notre soutien à la production d’ingrédients chimiques et de fermentation et de produits pharmaceutiques stériles et non stériles. Nous soutenons les méthodes d'essai analytiques et les dispositifs qui facilitent l'administration des médicaments.

La technologie Meltrex, pour une formulation novatrice des médicaments

Un problème courant dans la recherche sur les médicaments est celui d’un médicament qui ne se dissout pas dans l'eau et qui ne peut donc pas être absorbé par l'organisme. Nous avons trouvé un moyen d'utiliser les techniques d'extrusion en fusion utilisées dans l'industrie depuis des siècles et de les appliquer à la médecine, ouvrant la voie à la formulation de nouveaux médicaments pour traiter les patients atteints de diverses maladies, depuis les infections virales jusqu’au cancer.