Diversité: un facteur important pour le microbiote et les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin

Si le microbiote intestinal reste un mystère, on sait que la diversité favorise la santé de notre système immunitaire.

Des intestins sains

Yaourts, comprimés ou boissons : les probiotiques font désormais partie du paysage de la santé et du bien-être. Mais ce que certains ne réalisent peut-être pas, c’est que les probiotiques peuvent en réalité jouer un rôle bien plus important dans le fonctionnement de notre système digestif. Ils font partie intégrante de notre microbiote (l’ensemble des bactéries qui composent un tissu déterminé). Pour ce qui est des probiotiques, ce tissu se trouve dans vos intestins.

Le Dr Brad McRae, directeur de la pharmacologie en découverte immunologique chez AbbVie, consacre beaucoup de temps à l’étude de cet environnement de bactéries gastriques, particulièrement chez les patients atteints d’une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI).

Le Dr Brad McRae, directeur de la pharmacologie en découverte immunologique chez AbbVie, dirige une équipe de recherche sur le microbiote intestinal.

« Il existe un besoin énorme auquel nous devons répondre », explique-t-il. « Les médicaments qui fonctionnent pour certains patients ne donnent rien chez d’autres. D’autres patients atteints de MICI répondent initialement au traitement, mais cet effet peut s’estomper au fil du temps. Nous devons aller au fond de ce mystère, et le microbiote pourrait nous y aider. »

Un intérêt accru pour le microbiote

Les études et les articles consacrés au microbiote se sont multipliés au cours des dix dernières années, mais le Dr McRae explique notamment cet engouement par une transformation de ce domaine d’étude.1

« On parlait plutôt de bactériologie quand j’étais à l’université, mais ce domaine a évolué à tel point que le secteur est désormais plus à même de nous aider à en comprendre le potentiel », ajoute-t-il.

AbbVie explore également la recherche sur le microbiote. Le Dr McRae se réjouit de l'intérêt précoce pour ce domaine, qui pourrait conduire à la mise au point d’un traitement ciblé via le tube digestif grâce à l’évaluation de l'impact du régime alimentaire et du métabolisme du patient sur les bactéries intestinales.

Diversité intestinale

Dans un intestin sain, les bactéries métabolisent les fibres alimentaires en acides gras à chaîne courte. Ces acides gras communiquent ensuite avec les cellules épithéliales et le système immunitaire de l’intestin. Chez les personnes atteintes d’une MICI, la diversité microbienne dans l’intestin est réduite, ce qui entraîne un déséquilibre appelé dysbiose. La réduction de la diversité dans le microbiote intestinal a un impact négatif sur la régulation immunitaire, ainsi que sur la fonction du tissu fin qui recouvre les organes internes, ce qui peut favoriser la prolifération de bactéries pathogènes.

« Pourrait-on modifier le microbiote intestinal pour normaliser la régulation immunitaire et réduire l’inflammation chronique chez une personne atteinte d’une MICI ? Voilà la question que se pose le Dr McRae.

Recheche actuelle sur le microbiote

Si la recherche scientifique sur les microbiotes a bien progressé, le Dr McRae estime cependant qu’il reste beaucoup à découvrir. Par exemple, son équipe mène des recherches axées sur des patients souffrant de troubles métaboliques courants, comme le diabète et l'obésité. Ils suivent les patients avant, pendant et après la maladie, de sorte à mieux comprendre les interactions entre le malade et le microbiote. Les résultats de ces études pourraient fournir des indications précieuses sur la manière de faire progresser la recherche sur les MICI.

« En examinant le microbiote des patients en surpoids, qui deviennent ensuite obèses, nous pourrions mieux comprendre le rôle du microbiote dans ce processus », conclut le Dr McRae.

« L’identification du changement de la physiologie intestinale pourrait changer la donne. Nous poursuivons donc ces recherches, qui pourraient transformer la manière dont les médecins soignent les patients atteints de MICI. »

AbbVie sa/nv - BE-ABBV-200094 (v.1.0) - Septembre 2020

Références: