Une approche centrée sur le patient, jusqu’à l’emballage

Comprendre l’avenir des emballages et leur évolution pour être davantage centrés sur le patient.

Une personne qui vit avec une maladie chronique ou potentiellement mortelle a déjà suffisamment de sujets d’inquiétude. Elle ne devrait pas avoir à se battre pour ouvrir une boîte ou un flacon de médicament, à se demander si elle prend le bon médicament au bon moment et dans la quantité correcte, ni attirer les regards sur elle en raison d’un contenant imposant.

Il est essentiel d’être à l’écoute des problèmes du patient, de recueillir ses commentaires et de modifier la présentation des emballages afin de répondre à ses besoins et de l’aider, lui et, dans bien des cas, les soignants, à vivre avec la maladie. Ces dix dernières années, AbbVie et d’autres acteurs du secteur pharmaceutique ont développé leurs pratiques en matière d’emballage, afin de transformer ce qui était auparavant un simple conteneur de médicaments en un élément essentiel des traitements. Le temps où tous les flacons de médicaments étaient identiques est révolu.

Selon James Hughes, directeur du centre d’excellence des dispositifs et emballages d’AbbVie, « L’emballage a évolué, passant d’un simple mode de distribution des médicaments à une solution optimale pour le patient. Nous entendons donner la priorité au patient lorsque nous concevons nos emballages. »

« Il s’agit vraiment d’être à l’écoute des souhaits des patients exprimés dans les études de marché réalisées par des groupes de défense des patients, dans les retours concernant les essais cliniques et dans les commentaires formulés directement par les patients, de même que de tirer des enseignements des essais axés sur les personnes âgées et sur la résistance des enfants », explique James Hughes.

« Nos propres tests sur les facteurs humains sont devenus une source immense et précieuse d’informations, grâce à laquelle la voix des patients influence directement la conception de nos emballages », ajoute-t-il. « Cela nous permet de mieux comprendre les situations engendrées par leurs maladies et/ou les difficultés auxquelles ils sont confrontés lorsqu’ils prennent leur traitement. Nous utilisons ces informations pour concevoir des solutions d’emballage qui aient un impact réellement positif. »

De nombreux aspects entrent en ligne de compte à l’heure de s’assurer que l’emballage des médicaments ne pose aucun problème aux patients. Veiller à ce que l’emballage s’ouvre facilement pour les personnes présentant des problèmes de dextérité, fournir des instructions faciles à comprendre et proposer un emballage attractif sur le plan visuel sont autant de critères essentiels pour concevoir un emballage efficace. Proposer des conditionnements plus petits afin que le produit se remarque moins lorsque le patient le transporte dans son sac à main ou pour qu’il prenne moins de place dans le réfrigérateur est également important. « De simples modifications de la conception de l’emballage peuvent parfois faire une différence énorme pour nos patients », explique James Hughes.

Cindy T. McDaniel, première vice-présidente du département Consumer Health & Impact de l’Arthritis Foundation, explique que les membres de la fondation indiquent souvent que les emballages difficiles à ouvrir ou les produits difficiles à utiliser posent des problèmes considérables dans la vie de tous les jours.

« Nous saluons les fabricants qui mettent tout en œuvre pour rendre leurs produits et leurs emballages plus faciles à utiliser pour les personnes souffrant d’arthrite », ajoute-t-elle. « Pour les produits pharmaceutiques, nous espérons qu’un emballage plus accessible facilitera l’utilisation et améliorera l’observance des patients. »

Des emballages pour assurer la sécurité

Outre les besoins des patients et leur confort, les traitements nécessitent un emballage qui assure une protection totale du produit afin de garantir que le médicament qu’il contient ne présente jamais de risque. Les innovations au niveau des traitements affectent directement l’emballage nécessaire.

Les traitements ne cessent d’évoluer et nombre d’entre eux nécessitent une protection accrue pour être sûrs et viables une fois remis aux patients. « Nous travaillons en étroite collaboration avec notre équipe de recherche et développement pour faire en sorte de développer les emballages appropriés pour nos traitements, notamment pour les protéger de l’humidité, de l’air, de la lumière, etc. », explique James Hughes. « Toutes ces mesures visent à garantir que les traitements apportent les effets escomptés aux patients. »

À l’avant-garde des emballages de demain

« Face à des traitements toujours plus spécialisés ou personnalisés, la conception de l’emballage est vouée à occuper une place de plus en plus importante. Par ailleurs, l’utilisation des technologies Bluetooth et d’identification par radiofréquence (RFID), ainsi que des emballages intelligents, ne faisant que croître, nous sommes mieux armés pour suivre et sécuriser nos traitements jusqu’à leur remise aux patients », ajoute James Hughes. L’utilisation des technologies modernes contribuera également à prévenir les contrefaçons.

Outre le désir de développer des solutions centrées sur les patients et le potentiel qu’offrent les nouvelles technologies, la réduction des déchets constituera également un aspect important pour l’avenir des emballages en général. Il est essentiel d’utiliser les matériaux les plus performants en termes de recyclabilité, de légèreté et de durabilité, tout en s’assurant qu’ils répondent aux besoins de nos patients.

« Pour comprendre les tendances actuelles et futures en matière d’emballage, nous nous inspirons du secteur du conditionnement des biens de consommation, participons à des forums sectoriels et comparons nos performances à celles de nos homologues et de nos fournisseurs », explique James Hughes.

Mais les patients demeurent la priorité absolue. « Nous réfléchissons en permanence aux possibilités d’amélioration », conclut-il. « La vie des patients est déjà suffisamment difficile. L’emballage est l’un des moyens qui nous permettent leur faciliter un peu la vie. »